Sélection de la semaine 45

le

Cette semaine, un livre : « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Philippe Besson

Pour moi, c’est une première : en effet, c’est la première fois que je lis Philippe Besson. « Arrêtes avec tes mensonges » est un roman autobiographique où Philippe Besson revient sur son premier amour.

Au niveau de style : direct, très direct parfois et, tout en pudeur aussi.

Il nous replonge en 1984, son année de terminale, du bac. Et cette attirance pour Thomas qui ne fait pas parti de son cercle, autre terminale, autres amis. Lui le « sans charisme » ne voit que Thomas, évite de le regarder, a peur de l’espionner et puis se pose la question de l’homosexualité.
Et là, la magie opère, on se retrouve dans son propre bahut, avec le clone de Philippe, la tête à claque, le premier de la classe, un peu efféminé, le col de chemine bien boutonné jusqu’au dernier bouton, le mien, en plus, avait le toupet d’avoir un chapitre en avance en éco, à croire qu’il n’avait que ça à faire! moi qui courrait après mes cours! La musique qui accompagnera les révisions… « Cargo de nuit » D’axel Bauer, « Relax » de Frankie Goes To Hollywood tournaient en boucle (ainsi que Goldorak chanté par une voix de crécelle sous ma fenêtre!) et David « Oh baby just you shut your mouth » dans China Girl. Je revois le parc du bahut, son allée bordée par les pins, un rosier grimpant le long des écorces, les chenilles processionnaires, plus efficaces pour nous remettre sur nos pieds que toutes les cloches de début de cours, le bruit des sacs échouant à nos pieds… les bavardages, en clans bien ordonnés…Et puis le ciel bleu et la plage au bout des tongs…

Mais revenons à Philippe, au sort du destin qui mettra Thomas sur son chemin, dans son lit mais aussi la séparation, pour Thomas annoncée dès la première minute de leur histoire. Quand les amours clandestines forgent les avenirs des deux protagonistes dans les étreintes éphémères. Chacun suivra sa destinée, se reverront-ils? A vous de le découvrir en lisant ce roman.

Et puis Ph. Besson aime Hervé Guibert! Haa …Hervé Guibert! Je me souviens quand et où je suis tombée sur un de ces livres! Un samedi (fin de matinée ou début d’après-midi) dans une librairie à Saint Quentin en Yvelines. Les rayons de soleils dansaient sur les piles de livres, un doux son d’eau (j’ai vérifié sur Maps, je ne suis pas folle, il y a bien un canal en bordure de la librairie!) ..et là, en bout de rayon, « À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie » , je retourne le livre, lis la quatrième de couverture… hummm encore une histoire triste… « Nuit fauve « de Cyril Collard  avait déjà défrayé la chronique,  repose le livre…poursuis ma quête mais je  reviens vers lui, lis les premières pages et … le prend!  Je suis sûre que dans mon grenier, dans un carton, j’ai encore une cassette de son interview par Bernard Pivot!

Ph. Besson nous parle bien sûr des années Sida, ces années là, pas un journal télé, un magazine, ne faisait l’impasse sur l’image effrayante du virus du sida… cette espèce de sphère constellée de piques… ressemblant à une grenade à destruction massive… au combien!

Pour conclure, Ph. Besson reste pour moi une énigme. En effet, j’ai toujours plaisir à voir « ce garçon » dans les émissions littéraires, je le trouve brillant, discret, pertinent et drôle à sa façon avec une assurance certaine. Voilà pour moi c’est un garçon, pas un écrivain, un homme, ou je ne sais quoi, mais un garçon comme si , bien avant de  le lire, j’avais détecté le garçon resté bien sagement en lui…mais il lève le voile sur sa belle histoire, toute en maturité et sincérité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s